CO COUTOUVRE : site officiel du club de foot de COUTOUVRE - footeo

LE COC... EN JAMBE !

3 mars 2019 - 20:50

EQUIPE 1:

Le 25 Novembre, soit la date du dernier match en championnat pour l'équipe première. Une éternité ! Après avoir retrouvé la compétition il y a 15 jours et une qualification en 1/2 finale de la coupe D5, le COC, après une nouvelle trêve la semaine dernière, affrontait aujourd'hui un concurrent direct à la montée, Loire Sorinin, Match piège donc, face à la seule équipe qui a fait tombé Coutouvre cette année en championnat. 

L'objectif du premier quart d'heure est d'ouvrir la marque rapidement pour s'offrir un match sans pression. Sur le papier, c'est l'idéal mais dans les faits, nous sommes loin du compte. Alors certe, nos verts et blancs ont le ballon, le font circuler relativement proprement, mais l'intensité mise et surtout l'envie d'être "tueur" n'est pas au rendez vous. Un COC qui ronronne ! Quoi qu'il en soit, les coutouvrais ne sont pas inquiétés dans leur camp et commencent doucement à se rapprocher du but. Après de timide occasions, à l'image d'une frappe peu appuyé de Brian Membré ou d'un manque de précision de Thomas Patraccone, les hommes de David Roche allait enfin trouver la brèche. A la réception d'un coup franc lointain de Romain Thevenoux, Thomas Patraccone hérite du ballon dos au but, joue de son physique pour se mettre dans le sens du but et décroche une frappe plat du pied croisé dans la lucarne du portier de Loire Sornin (0-1). Ce but a le don de libérer nos joueurs qui ont fait le plus dur. Le deuxième but aurait pu intervenir deux minutes plus tard, suite à une passe profondeur de Brian Membré mais Corentin Deblangey manque totalement son face à face. Faute du terrain ? Faute du ballon ? Faute des lunettes ? Faute à sa non-sortie au T Dansant ? Personne ne sait réellement la cause, l'intéressé lui même ne doit pas savoir non plus.... Aurait il fait exprès pour pousser son entraineur à le sortir pour faire rentrer un remplaçant capable de faire la différence ? En tout cas, David Roche sort le jeune Corentin pour faire rentrer Benoit Cruzille. Et devinez quoi ? Une minute plus tard, Thomas Patraccone centre dans la surface pour Benoit Cruzille qui contrôle de la poitrine et inscrit le second but de la partie (0-2). Et on dit merci qui ?.... Tout semble bien rouler pour Coutouvre mais il y a toujours ce manque d'intensité dans les duels, un peu trop de laxisme. Et sur une frappe anodine aux alentours de la 35ème minute, Loire Sornin va réduire le score sur un poteau rentrant (1-2). Un joueur non cadré, du retard dans le duel, on tend le bâton pour se faire battre, c'est embêtant. Embêtant, ce même mot pour qualifier la dernière occasion de Thomas Patraccone juste avant la mi-temps qui loupe son piqué face au gardien, ce qui aurait permis aux coutouvrais de rentrer aux vestiaires avec moins de doute. 

Une avance d'un but qui ne plait pas à l'entraîneur, et il le fait savoir à ses hommes. Au retour des vestiaires, les intentions sont meilleurs, les joueurs augmentent en détermination. Malheureusement, les occasions ne vont pas être converties en but et comme en première mi-temps, la défense coutouvraise va se mettre une balle dans le pied tout seul. En effet, suite à deux duels consécutifs perdus, le COC va encaisser un but et voir son adversaire revenir à égalité (2-2). Il reste encore du temps dans ce match, et les occasions vont pleuvoir. Un lob d'Antoine Jacquet stoppé par le gardien et un face à face manqué, une frappe au dessus de la cage de Marcus Pinet, bref, une flopée d'occasions. Et pour clore le tout, Thomas Patraccone nous gratifie d'un contrôle "pied/ballon en pleine poire" délicieux pour les plus moqueurs d'entre nous. Un geste technique qui aura le mérite de reveiller notre attaquant ? Surement car sur une balle en profondeur, celui ci résiste au retour du défenseur et trompe le gardien pour redonner l'avantage aux coutouvrais (2-3). L'adverse est touché, et deux minutes plus tard Alexandre Roche lance par dessus la défense Quentin Teyssier qui réalise un contrôle délicieux lui permettant de se présenter face au gardien qu'il trompe d'un extérieur du droit (2-4). Coutouvre a fait le job, à su accélérer au bon moment et s'offre une victoire, au final, méritée.

Victoire face à un concurrent direct qui permet au COC de rattaquer de la meilleure manière le championnat. Comme expliqué au début, la trêve fut longue ce qui engendre forcement un manque de rythme et des imperfections techniques sur le terrain. Tout cela sera corrigé au fil des semaines. 

EQUIPE 2:

Défaite à Saint Just la Pendue 2-0. Désolé de ne pas faire un résumé aussi complet, nous ne pouvons nous démultiplier. 

 

COC COUPE D'EUROPE

Commentaires