CO COUTOUVRE : site officiel du club de foot de COUTOUVRE - footeo

WEEK-END CHAMPAGNE POUR COUTOUVRE !

9 septembre 2018 - 21:20

EQUIPE 1: Une première mi-temps timide, une deuxième maitrisée 

Enfin ! Après des semaines de préparation entre intégration des nouveaux joueurs, la création d'automatisme et la mise en place d'un nouvel environnement, le COC retrouvait cet après midi les terrains pour leur premier match officiel de l'année avec un déplacement à Perreux. Le soleil est présent, tout comme les supporters (Merci beaucoup!), une pelouse de qualité, bref tous les ingrédients étaient pour cette première. 

Coutouvre s'est déplacé avec seulement 11 joueurs, du à certaine licence en retard et arrivée de joueurs récents, mais avec des garçons prêt à en découdre pour entamer de la meilleure des manières cette saison. Les premières minutes vont être le résumé parfait de ce qu'il va se passer pendant ce premier acte: un COC qui joue dans la moitié de terrain des locaux, et Perreux qui évolue en attaque rapide avec un jeu plus direct. Plusieurs occasions pour Coutouvre, dont un poteau trouvé par Thomas Patraccone, mais beaucoup trop d'imprécisions face à la cage entre tirs non cadrés et frappes pas assez tranchantes. La transition entre attaque et défense est mal gérée par nos bleus du jour, parfois un milieu trop haut, parfois un milieu trop bas, et un manque d'agressivité, dans le bon sens du terme, qui permettent à Perreux de se maintenir dans ce match. D'ailleurs, une défense un peu laxiste et trop respectueuse, Perreux va ouvrir le score sur un centre en retrait bien repris par l'attaquant (1-0). Sure de leurs qualités, Coutouvre ne va pas paniquer et va réduire la marque juste avant la mi-temps. Bien lancé en profondeur à la limite du hors-jeu, Corentin Deblangey va faire preuve d'altruisme et va servir sur un plateau son compère d'attaque, Thomas Patraccone, qui d'un plat du pied égalise (1-1). Mi-temps. 

Le discours est clair, retrouver un équilibre au milieu de terrain et clore la fin des débats rapidement. Quelques minutes après le retour des vestiaires, Guillaume Chanut va obtenir un coup le long de la surface. Corentin Deblangey se charge de le tirer, et va trouver à ras de terre le capitaine Alexandre Roche qui en une touche envoie le ballon dans le but adverse (1-2). Ce but va marquer un véritable changement dans la partie, Coutouvre va très clairement dominer les débats et avoir la main mise sur le match. Perreux va tout même se montrer dangereux sur l'une de leur rare incursion avec une frappe qui détermine sur la barre transversale. Petite alerte donc mais sans conséquence puisque quelques minutes après, sur un corner renvoyé dans l'axe, Guillaume Chanut va inscrire un but magnifique d'une reprise de volée puissante et précise...BOUM ! (1-3). L'écart est creusé et va continuer à grossir. En effet, Jordan Labouret va récupérer le ballon d'un tacle glissé dans sa partie de terrain et va aller transpercer la défense adverse pour conclure d'une frappe à ras de terre (1-4). C'est ensuite un autre milieu de terrain qui va s'illustrer puisque Brian Membré va inscrire un cinquième but en deux temps et alourdir un peu plus le score (1-5). Le match se terminera sur un sixième et dernier but: Romain Thevenoux, gardien du jour, va trouver Corentin Deblangey d'une passe longue, celui-ci va éliminer son défenseur d'un "rateau" astucieux et foncer vers la cage adverse pour conclure d'une frappe imparable. Fin du match. 

Le COC remporte logiquement cette rencontre avec un festival offensif. Les automatismes ne sont pas encore réglés à 100% mais le potentiel est là avec tous les ingrédients nécessaires pour faire une belle saison. 

Après cette victoire, c'est tout le groupe qui s'en est allé pour aller encourager le groupe 2 à Pommiers....

EQUIPE 2: Une explosion de buts...!

Déplacement à Pommiers donc, pour affronter Vald'Aix 3. Coutouvre n'a pas fait de détails puisqu'ils ont remporté la rencontre sur un score fleuve de 10 buts à 0 !!! 

Fraichement arrivé au club, Benoit Cruzille a inscrit 4 buts, Julien Fransioly et Baptiste Giraud 2 buts chacun, Quentin Teyssier et....Lucas Mollon (!) un but chacun. 

Ce match a permis à Corentin Dupont de travailler sa position de confort, Guillaume Rolland a pu faire ses embardés dont lui seul à le secret, Julien Guillard, dit le Kaiser, a rassuré tout un groupe de part ses interventions digne des plus grands défenseurs allemand malgré une fin de match compliqué puisqu'il était en arrêt cardio respiratoire sur la fin de match. Lucas Mollon, affûté comme jamais, nous a gratifié d'un but pour le plus grand bonheur des nombreux supporters venus en masse pour voir jouer le jeune prodige. Bravo à tous ! 

L'ensemble des joueurs des deux groupes du jour se sont retrouvés dans le vestiaire pour fêter tous ensemble ce beau week-end que nous demandons qu'à revoir !

COC COUPE D'EUROPE ! 

 

Commentaires