CO COUTOUVRE : site officiel du club de foot de COUTOUVRE - footeo

LE COC S'OFFRE LE DROIT D'Y CROIRE

6 mai 2018 - 21:15

Défait il y a 15 jours face au leader de la poule, Riorges, après un match de bien mauvaise facture, Coutouvre se déplaçait aujourd'hui à Lentigny pour affronter ASSOR et s'offrir le droit d'y croire dans cette folle course au maintien. ASSOR est donc le premier des trois derniers matchs et un seule mot d'ordre: VICTOIRE. 

C'est sous une chaleur de plomb et un terrain sec que les 22 acteurs débutèrent la rencontre. Le début de match est équilibré, le ballon rebondit énormément sur ce terrain, peu de situations de part et d'autre. Sur la première incursion dangereuse d'ASSOR aux alentours de la 10ème minute, les locaux jouent un contre et l'attaquant s'emmène le ballon vraisemblablement de la main avant terminer l'action en inscrivant le premier but de la partie (1-0). Coutouvre se rend la rencontre difficile d'autant plus que quelques minutes plus tard, sur leur deuxième frappe cadrée, ASSOR double la mise d'une frappe au premier poteau bien aidé par les largesses défensives coutouvraises sur cette action (2-0). Un début de match cauchemardesque donc où en plus d'être brouillon dans le jeu, le COC fait preuve de beaucoup d'énervement, chaque décision arbitrale est contestée du à un match haché, et l'énergie qui doit être mis dans le jeu est plutôt mis dans la parole. Coutouvre reprend la main sur le match, pousse, comme en témoigne cette frappe de Maxime Brisebras détourné par le gardien en corner. A la demi heure de jeu, Baptiste Giraud s'arrache comme un mort de faim dans la surface et arrive à pousser le ballon au fond des filets (2-1). Le match est enfin lancé pour les verts et noirs. Du moins, c'est que l'on peut penser.... Cinq minutes plus tard, Romain Thevenoux contre un centre de la main dans la surface. Le penalty est transformé par ASSOR (3-1). Suite à ça, beaucoup d'arrêt de jeu pour contestation une nouvelle fois, il aurait été bon de prendre de l'aspirine sur cette mi temps. Juste avant la mi-temps, Anthony Entat maintient les siens dans le match en réduisant la marque d'une tête rageuse sur corner (3-2). Pour une fois que ce n'est pas un CSC Antho ;-) Ces 45 minutes pleines de rebondissement se termine sur cet avantage d'un but pour les locaux. 

Le discours de la mi-temps a surtout été orienté sur le fait de se calmer, d'être patient, de bien être concentré sur le football et pas le reste. Le début de seconde période est à l'avantage très clairement du COC et aux alentours de la 50ème minute, Jordan Labouret, monté au milieu de terrain pour cette seconde période, dévie le ballon de la tête pour Kilian Villeneuve qui s'en va face au gardien et égalise d'une frappe croisée (3-3). Le plus dur est fait, il faut maintenant mettre un dernier coup d'accélérateur pour aller chercher cette victoire importante. Après la pause fraicheur, Alexandre Roche est à la réception d'un centre dévié de la tête par Antoine Jacquet et mystifie le gardien d'une frappe à bout portant (3-4). Coutouvre prend l'avantage et se doit maintenant de tenir ou pourquoi alourdir la marque pour clore définitivement les débats. La défense coutouvraise se met en danger sur quelques relances mal appréciées ou sur du jeu long. Mais quand la défense chavire, le gardien Corentin Dupont prend le relai comme sur cette détente horizontale pour aller chercher une frappe puissante. A cinq minutes de la fin, Maxime Brisebras réalise une percée dont il a le secret jusqu'à la surface adverse et s'arrache pour centrer dans la surface où il trouve Jordan Labouret qui fait preuve de sang froid en dribblant le gardien, puis le défenseur avant de glisser le ballon dans la cage vide (3-5). Le match est plié et le COC s'impose sur ce résultat de 5 buts à 3. 

Malheureusement, cette victoire est entachée en tout fin de rencontre par la blessure au genou de Kilian Villeneuve. Nous espérons que cette blessure ne sera pas trop grave et nous pensons bien à lui. 

Pas de match les deux prochains week-end. Il restera ensuite deux rencontres aux hommes de David Roche avec d'abord un déplacement à Renaison pour affronter USRA puis un autre à Saint Symphorien de Lay. Le bas de tableau est très serré et tous les espoirs sont permis dans cette année ou pas moins de cinq descentes sont programmées. On peut le faire !

 

COC COUPE D'EUROPE ! 

Commentaires